“Sentir l'âme sans l'expliquer, sans vocabulaire et représenter cette sensation... C'est, je crois, l'une des raisons qui m'a amené à la monochromie.”